La consommation electrique d’un lave-vaisselle : un enjeu energetique quotidien

Les lave-vaisselles font partie des appareils ménagers les plus populaires et sont présents dans de nombreux foyers. Réputées pour leur praticité et leur gain de temps, ces machines peuvent néanmoins entrainer une consommation électrique importante. Ainsi, il est nécessaire de se pencher sur l’aspect énergétique de cet appareil et d’adopter certaines pratiques pour minimiser son impact.

Analyser la performance énergétique du lave-vaisselle

Dans un premier temps, les consommateurs se doivent de choisir un appareil doté d’une bonne performance énergétique, afin de s’assurer qu’il consommera le moins possible d’électricité. Pour cela, il convient de se référer à l’étiquette énergie, obligatoire sur tous les lave-vaisselles vendus dans l’Union Européenne.

L’étiquette énergie : un outil de comparaison

Cette étiquette classe les appareils selon une échelle allant de la lettre G (la moins performante) à la lettre A+++ (la plus économe). Il est donc fortement recommandé de privilégier les modèles portant la mention « A+++ », optimisant ainsi la consommation énergétique.

Pour aller plus loin, cette étiquette indique également d’autres informations telles que :

  • La consommation annuelle d’énergie et d’eau en kilowattheures (kWh) et litres;
  • La capacité du lave-vaisselle en nombre de couverts;
  • Le niveau sonore en décibels;
  • La classification des performances de lavage et séchage.

Toutes ces informations doivent être prises en compte pour choisir le meilleur lave-vaisselle adapté à ses besoins et respectueux de l’environnement.

Optimiser la consommation électrique grâce aux différents programmes

Les fabricants intègrent désormais dans leurs lave-vaisselles une multitude de programmes adaptés aux différents usages. Certains sont spécialement conçus pour minimiser la consommation d’électricité, tout en garantissant un résultat impeccable.

Les programmes éco : un choix judicieux

Le programme « Eco », par définition, a été conçu pour économiser à la fois l’eau et l’énergie. Il permet ainsi de réaliser un cycle de lavage plus long mais moins gourmand en électricité, notamment grâce à une température de l’eau réduite. Les lave-vaisselles équipés de ce type de programme consomment moins d’électricité que les programmes intensifs, sans pour autant baisser leur efficacité de lavage.

Gérer la charge du lave-vaisselle

Pour éviter d’utiliser ce précieux compagnon de cuisine à mauvais escient, il est également recommandé de veiller à la quantité de load-inséré. Une machine

Lancer un cycle complet pour quelques assiettes et couverts risquerait d’entrainer une consommation électrique excessive. Les fabricants prévoient toutefois souvent un programme spécifique pour les demi-charges, permettant ainsi de minimiser l’énergie nécessaire en fonction de la quantité de vaisselle.

Adopter de bonnes pratiques au quotidien

Au-delà du choix de l’appareil et de l’utilisation des programmes appropriés, il existe d’autres astuces pour réduire la consommation électrique d’un lave-vaisselle.

Favoriser le lavage à basse température

La majeure partie de l’électricité utilisée par un lave-vaisselle sert à chauffer l’eau. Laver sa vaisselle à 50°C plutôt qu’à 65°C ou 70°C peut créer un impact significatif sur la facture énergétique. Pour cela, opter pour des produits de lavage adaptés à ces basses températures permettra d’avoir une qualité de nettoyage inchangée malgré cette diminution.

Ouvrir la porte après le cycle

Il peut également être intéressant de procéder au séchage à l’air libre. En effet, ouvrir légèrement la porte en fin de cycle permet à la vapeur de s’échapper et ainsi évite l’emploi du chauffage intégré au lave-vaisselle. Cette méthode simple a le mérite de limiter encore plus la consommation du dispositif.

En définitive, pour réduire la consommation électrique d’un lave-vaisselle, il convient de choisir un appareil performant énergiquement, d’optimiser les programmes disponibles et d’adopter quelques bonnes pratiques au quotidien. Les économies réalisées sur le long terme seront non négligeables et contribueront à préserver notre environnement.